Jardin zen exterieur

Jardin Zen – Comment Construire Son Jardin Zen Extérieur

On apprécie le jardin zen pour ses dons relaxants. En Asie, on l’associe à la méditation, au bien-être et à l’art de vivre. La création des premiers jardins zen remonte au VIe siècle, et cet honneur fut accordé aux moines bouddhistes zen. Leur but fut d’intensifier les bienfaits de la méditation, de favoriser la détente et de cultiver en conséquence un bon état d’esprit. 

Qu’est-ce qu’un jardin zen extérieur ?

Au fil des années, le jardin zen a certainement connu des changements. Cependant, la structure de base est toujours la même : des décorations sauvages avec du sable, des arbustes finement taillés ou encore avec des rochers ratissés. La simplicité et l’austérité sont les caractéristiques qui marquent la singularité de tout jardin zen.  

Ce type de jardin est pensé pour offrir une ambiance agréable qui dégage harmonie et douceur. Sa création se fait de manière à révéler une certaine élévation spirituelle. Le minéral est l’incontournable des jardins zens extérieurs. Également, un élément baptisé « Kare-sansui » est considéré comme étant vital dans le processus de la conception des jardins à vocation zen. 

Le terme japonais Kare-sansui veut littéralement dire « jardin sec ». Ce dernier s’avère minimaliste du fait de sa composition : sable, rochers, graviers et mousse. C’est d’ailleurs ce qui définit un concept zen : économiser les moyens avec élimination du superflu. Une végétation verte est souvent privilégiée afin d’accentuer l’effet de relaxation, de méditation et de réflexion.

Quels composants choisir pour un meilleur aménagement du jardin zen ?

Pour créer un coin zen dans son jardin, il est recommandé de respecter 4 catégories de composants :

  • Composants minéraux : gravier, pierres, sable et pas japonais,
  • Composants pour la végétation,
  • Composants pour de l’eau : fontaine ou encore mini-bassin,
  • Composants en bois (au choix).

À noter que le jardin zen requiert une végétation majoritairement verte, avec des brins de blanc si souhaitable. Les plantes aux couleurs prononcées ou très prononcées ne sont pas privilégiées dans ce type de jardins orientés spiritualité. 

Le jardin zen peut être pour tout type de budget. Vous pouvez facilement vous créer un jardin zen extérieur pas cher ou alors investire sur un jardin zen avec un budget plus conséquent.

Voici un aperçu des éléments d’un jardin zen qui constituent les catégories précitées.

Décoration

Nous savons à présent que les jardins zen invitent à la paix intérieure, à la quiétude et à la communication avec la nature. Pour préserver cette communication, la décoration choisie peut être tout sauf artificielle. Il faut éviter, ou à la rigueur, limiter les artifices. On cherche à marier le minéral avec le végétal loin de toute symétrie et de tout équilibre visuellement trop idéal.

On évite les allées marquées de bordures, et on les remplace par des rochers pour former un triangle dépourvu de symétrie. On préférerait un rythme impair, une certaine sobriété en évitant la multiplication des ponts ou autres.

Le salon

D’une part, un salon dans un jardin zen conserve le même rôle qu’il joue dans un jardin classique : accueil, repas conviviaux et détente. Mais d’autre part, tous les modèles de salon ne peuvent pas ressortir l’ambiance spirituelle de ce jardin. 

En général, les salons dont la composition est en teck et/ou en résine tressée sont ceux qui soulignent le mieux le côté zen dans un jardin.  

L’arbuste

Tout au long de l’année, l’arbuste donne de la vie au jardin zen. Il existe de nombreuses plantes emblématiques qui peuvent être utilisées pour embellir le jardin et amplifier sa zénitude. Citons, entre autres, l’Hakonechloa macra, les Hostas, les Iris du Japon, les Astilbes et l’Anémone du Japon.

La statue de pierre

Il s’agit d’un élément crucial, une identité, un must qui ajoute un charme exceptionnel au jardin zen. La statue la plus typique qui permet de reconnaître un jardin zen dès la première vue est la statue d’un Bouddha en méditation. Mais il existe également des silhouettes qui illustrent les postures de yoga, des fleurs de lotus et autres.

La fontaine

Symbole de fraîcheur, de vie et de régénération, l’eau s’honore dans le jardin zen grâce à la fontaine. Celle-ci accentue la connexion avec la nature grâce au son du ruissellement de l’eau. Sur le plan esthétique, une fontaine conçue selon les principes de zénitude (simplicité, minimalisme, artifices limités, pas de symétries trop idéales) rappelle la nature et maximise la détente au cours de la méditation.  

Certes, il faut respecter l’ensemble des éléments cités pour tirer pleinement profit des bienfaits du jardin zen. Mais rien ne vous empêche d’innover et d’ajouter votre touche personnelle tout en préservant ces éléments. Seule recommandation : veiller à garder le minimalisme et l’aspect naturel (asymétrie et autres).